Message d'état OK
Partager cet article
Actualités similaires

Portes Ouvertes du 27 Juin 2024

Rejoignez-nous à la Soirée Portes Ouvertes de l'ESG Executive ! Êtes-...

En lire plus

L’ESG Executive décroche la certification Qualiopi !

L’ESG Executive de l’IMESG, organisme de formation professionnelle, a...

En lire plus

data steward

Comment devenir data steward ?

Le data steward est un acteur clé dans le domaine de la gestion des...

En lire plus

analyste

Comment se reconvertir en tant qu'analyste ?

Grâce à ses compétences et son savoir-faire, l'analyste est en mesure...

En lire plus

chef de projet moa amoa

Chef de projet MOA/AMOA

Vous êtes féru d'informatique et vous cherchez à améliorer, à...

En lire plus

Comment réussir sa reconversion professionnelle en tant que contrôleur interne ?

ESG Executive

Vous travaillez déjà dans la finance ou vous souhaitez donner un nouvel élan à votre carrière ? Une reconversion en tant que contrôleur interne répondra peut-être à vos attentes. Ce poste clé offre à la fois une grande flexibilité et des perspectives professionnelles intéressantes, que vous désiriez obtenir un poste de salarié ou d'indépendant.

En quoi consiste le métier de contrôleur interne ?

Le contrôle interne est une activité qui consiste à vérifier et superviser l'ensemble des procédures administratives et financières d'une organisation, indépendamment de son secteur d'activité. Le contrôleur interne, aussi appelé contrôleur de gestion, est sollicité par la direction en vue d'assurer une gestion optimale de l'entreprise, tant en ce qui concerne la conformité aux obligations réglementaires que le suivi des flux financiers. Dans ce cadre, ce professionnel est amené à collaborer avec l'ensemble des départements clés, comme le service administratif et comptable. Son objectif est de s'assurer de la bonne cohérence entre les informations publiées par l'entreprise, comme les déclarations sociales et fiscales, afin de limiter les risques d'erreur ou de fraude.

Quelles sont les missions d'un contrôleur interne ?

Le rôle du contrôleur interne nécessite une connaissance transversale de l'entreprise et de son mode de fonctionnement. Dans le cadre de ses tâches quotidiennes, il est amené à :

  • mettre en place et valider le calendrier des contrôles internes
  • élaborer des rapports de synthèses et des recommandations d'amélioration
  • organiser des réunions de reporting avec l'ensemble des acteurs impliqués et réaliser des comptes-rendus
  • suivre et vérifier les modifications opérationnelles
  • valider les informations financières lors des bilans comptables annuels et fins d'exercice

Quelles sont les différences entre l'auditeur interne et le contrôleur interne ?

Ces deux métiers sont souvent confondus, mais ils présentent certaines nuances. Le contrôle interne est réalisé en temps réel et en continu afin de vérifier l'adéquation de l'entreprise aux règles et normes en vigueur. C'est une activité qui vise à prévenir les risques et à sécuriser la performance d'une organisation. L'audit interne est au contraire réalisé sous forme de bilans périodiques, en vue de détecter d'éventuelles failles et de mettre en œuvre des actions spécifiques pour améliorer les processus. Il concerne l'ensemble des activités opérationnelles… y compris le contrôle interne.

L'auditeur peut donc être amené à recommander des modifications stratégiques et organisationnelles à toutes les strates de l'entreprise.

Quelles sont les compétences requises pour se reconvertir en tant que contrôleur interne ?

Pour exercer ce métier, la maîtrise de certaines compétences est indispensable. Le contrôleur interne possède des connaissances approfondies dans les domaines suivants :

  • normes et réglementations propres au secteur d'activité de l'entreprise ou de l'organisation
  • gestion des risques opérationnels : identification et évaluation des principaux risques rencontrés et application d'actions correctives
  • notions juridiques, notamment dans les domaines du droit fiscal et des entreprises
  • pilotage de projet : élaboration d'un cahier des charges ou pan d'action, définition d'un calendrier, le respect des délais et des objectifs définis en amont
  • traitement des informations et réalisation de synthèse
  • maîtriser des outils informatiques (logiciels bureautiques et de gestion)

Quelles sont les qualités requises pour travailler comme contrôleur interne ?

Au-delà des savoir-faire et compétences professionnelles, le contrôleur interne possède idéalement certaines qualités :

  • autonomie : ce professionnel est amené à travailler seul et à gérer ses dossiers de A à Z en toute indépendance
  • aisance relationnelle : le contrôleur de gestion échange avec des interlocuteurs variés, allant de ses collègues aux membres de la direction et aux actionnaires
  • rigueur et concentration : étant donné que son travail consiste à détecter la moindre erreur, le contrôleur interne redouble d'attention lors des procédures de vérification

Quelle rémunération pour un contrôleur interne ?

Le salaire d'un contrôleur interne débutant varie entre 32 000 et 38 000 euros. Des disparités existent en fonction des secteurs d'activité. Les compagnies d'assurance, les banques et les organismes publics proposent souvent des rémunérations pus attractives, car le contrôle interne fait partie de leurs activités clés. Après quelques années d'expérience, le contrôleur interne sénior peut espérer toucher entre 50 000 et 80 000 euros par an.

Quelle formation pour devenir contrôleur interne en reconversion professionnelle ?

Les professionnels qui désirent se reconvertir pour devenir contrôleur interne peuvent se tourner vers une formation professionnelle qualifiante, comme l'Executive MBA auditeur et contrôle de gestion proposé par ESG Executive.

Ce cursus permet de cultiver un bagage solide dans les domaines de la finance, de l'économie et de la gestion. Les cours sont organisés de manière à ce que la formation soit réalisée en parallèle de l'activité professionnelle.

Quelles sont les opportunités professionnelles pour le contrôleur interne ?

Grâce à son rôle transversal, le contrôleur interne incarne une multiplicité de fonctions, qui lui permettent de s'épanouir et de briguer d'autres postes connexes.

Après quelques années de pratique, il peut devenir responsable administratif et financier, directeur comptable ou auditeur interne.

De plus, les salariés qui désirent devenir indépendants peuvent exercer au sein d'un cabinet ou monter leur propre entreprise, à condition de se constituer un portefeuille client.

Vous souhaitez vous reconvertir pour devenir contrôleur interne ? Découvrez les offres de formation destinées aux professionnelles au sein d'ESG Executive et concrétisez votre projet de reconversion.

Télécharger la brochure et le dossier de candidature

ESG Executive Education traite les données recueillies afin de gérer vos demandes d’information et vous accompagner dans votre orientation. Nous vous informons que l’ESG Executive Education utilise vos données à des fins marketings pour personnaliser et adapter ses offres de services à vos besoins et établir des statistiques et des modèles de profils marketings. En communiquant vos coordonnées, vous consentez à être contacté par nos conseillers du lundi au vendredi de 9h30 à 19h00. Vos données seront conservées pour une durée de 3 ans ; pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, veuillez consulter la politique de protection des données de l’école ou envoyer un mail à l’adresse dpo@esg-executive.fr.

Etre contacté(e) par un conseiller VAE