Financement et Plan de formation

esg executive
Financement et Plan de formation
Rappelez-moi, faire évaluer mon CV

S’engager dans un Executive MBA représente à la fois un engagement en temps, mais aussi un investissement financier.

De multiples possibilités, parfois complémentaires, existent pour financer votre formation.

C’est pourquoi l’ESG Executive Education vous propose un accompagnement personnalisé pour monter votre dossier de financement.

 

Il existe différentes solutions de financement pour nos formations:

  • Le financement personnel
  • Le Compte Personnel de Formation - CPF
  • Le projet de transition professionnel - CPF de transition professionnel (CPF TP)
  • Le Pôle Emploi
  • Le Plan de développement des compétences de l'entreprise - PDC
  • Le Plan de sauvegarde de l’emploi - PSE ou Contrat de sécurisation professionnelle - CSP 
  • Le dispositif Pro A

Le Financement Personnel

Si vous optez pour un financement personnel, nos tarifs ainsi que les modalités de paiement  sont adaptés pour vous faciliter l’accès à nos formations (baisse du coût de la formation et possibilité d'un paiement échelonné).

Le financement personnel peut venir compléter d’autres types de financements.

Sachez également que vous pouvez bénéficier d’exonérations fiscales, en savoir plus sur le site impots.gouv.fr

Le Compte Personnel de Formation - CPF

Le CPF remplace le droit individuel à la formation (DIF) depuis le 1er janvier 2015.

Depuis le 1er janvier 2019, le CPF n'est plus en volume horaire, mais en euros.

Il a pour ambition d'accroître le niveau de qualification de chacun et de sécuriser le parcours professionnel.

Le CPF permet de capitaliser 500 € de formation par an jusqu'à un plafond de 5000€

Tout savoir sur la formation executive avec le CPF

Le projet de transition professionnel - CPF de transition professionnel (CPF TP)

Le CPF TP est un dispositif permettant de suivre une formation certifiante dans le cadre d’un projet de changement de métier ou de reconversion. Il finance tout ou partie des coûts pédagogiques et de salaire.

Pour bénéficier de ce congé de transition professionnelle, le bénéficiaire doit justifier d'une ancienneté minimale en qualité de salarié :

  • soit au moins 24 mois, consécutifs ou non, dont 12 mois dans l'entreprise, quelle qu'ait été la nature des contrats de travail successifs ;
  • soit au moins 24 mois, consécutifs ou non, quelle qu'ait été la nature des contrats successifs, au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, en contrat de travail à durée déterminée au cours des 12 derniers mois.

La demande de financement suppose de demander une autorisation d’absence à son employeur. Il s’agit alors de déposer un dossier auprès des Fongecif jusqu’au 31/12/2019 puis auprès des CPIR à partir du 1er janvier 2020.
Ce sont ces institutions qui décident alors du financement de votre formation.

Le Pôle Emploi

Rapprochez-vous de votre conseiller Pôle Emploi pour connaître les différentes possibilités de financement envisageables. Le demandeur d’emploi peut aussi prendre contact auprès du Conseil Régional, de la Mairie, de sa Caisse d’Allocations Familiales ou de sa Caisse de Retraite. Il peut également se rapprocher du Fongecif ou de l’OPACIF dont il dépend.

L'inscription à une formation est compatible avec le statut de stagiaire de la formation professionnelle, qui permet de suivre un Executive MBA tout en conservant ses allocations chômage.

L’ESG Executive Education offre la possibilité aux demandeurs d’emploi de bénéficier d’une bourse exceptionnelle d’environ 15% du prix de la formation pour l’année 2019.

Le Plan de développement des compétences de l'entreprise - PDC

Que peut faire l'entreprise ?

L' entreprise, à son initiative, peut établir un plan de formation, dans lequel elle définit les actions de formation qu’elle envisage pour ses salariés, dans son intérêt et pour servir ses objectifs stratégiques.

Les actions définies dans le cadre du plan sont  notamment financées par la contribution obligatoire : part de la masse salariale de l’entreprise. Cette contribution peut être soit versée à un OPCA (tout ou partie), soit gérée par l’entreprise.

Tout savoir sur le plan de formation de l’entreprise.

Que doit faire le salarié ?

Le salarié doit informer  sa hiérarchie ou la DRH de son projet de formation. Si le projet de formation est intégré au plan, l’entreprise prendra à sa charge tout ou partie des coûts : frais de formation et frais annexes (hébergement, transport, etc).

Durant la période de formation, le salarié continue à être rémunéré et conserve sa protection sociale habituelle.

Le Plan de Sauvegarde de l’Emploi - PSE ou Contrat de Sécurisation Professionnelle - CSP

Les entreprises en difficulté sont amenées à mettre en œuvre un Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE) afin d’éviter les licenciements ou à défaut en limiter le nombre et de faciliter le reclassement des salariés dont le licenciement est inévitable.
En savoir plus sur le PSE.
 
 

Le Contrat de Sécurisation Professionelle (CSP) permet de bénéficier de mesures favorisant un retour accéléré à l'emploi durable. L'employeur est tenu de le proposer au salarié, qui peut toutefois refuser d'en bénéficier.
En savoir plus sur le CSP.

Le dispositif Pro A

Dans un contexte de fortes mutations du marché du travail, le dispositif Pro-A permet aux salariés en CDI, notamment ceux dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies ou de l’organisation du travail, de favoriser leur évolution ou promotion professionnelle et leur maintien dans l’emploi.

Il repose sur une alternance entre enseignements théoriques et mise en œuvre dans l’entreprise.

Ce dispositif est ouvert au salarié ayant un diplôme inférieur à la licence ou niveau II et est à l’initiative de l’employeur.

Montant des frais de formations 2019

 

 

 

 

Comment financer votre Executive MBA ?

Demandez un rendez-vous pour étudier votre financement

Soirée Portes Ouvertes
23 Mai

Je m'inscris

Téléchargez Brochure et Dossier de Candidature